Réussite scolaire : l’hypnose pour aider son enfant

Réussite scolaire : l’hypnose pour aider son enfant

Réussite scolaire : l’hypnose pour aider son enfant

L’école devrait toujours avoir pour but de donner à ses élèves une personnalité harmonieuse […] – Albert Einstein.

Refuser l’échec scolaire

Le 25 septembre 2019 est la journée nationale du refus de l’échec scolaire. Cette journée, célébrée depuis 2008, est à l’initiative de l’Association de la fondation étudiante pour la ville (AFEV) et de ses partenaires.

Selon l’enquête PISA (Programme International pour le Suivi des Acquis des Élèves) réalisée en 2015, 25% des élèves français sont en difficulté scolaire. Ce chiffre monterait à 40% pour les élèves issus des milieux dits défavorisés.

Trois indicateurs sont suivis pour identifier l’échec scolaire dans le cadre de cette enquête : les notes, le degré de mal-être, l’absentéisme.

Retrouvez tous les résultats de l’enquête en cliquant ICI.

Pour que tous les enfants trouvent leur place à l’école

Le message principal de cette journée du refus de l’échec scolaire est le suivant : « pour que tous les enfants trouvent leur place à l’école ».

Or, les enfants des écoles primaires passent 24 heures par semaine sur les bancs scolaires auxquelles se rajoutent les temps de devoir. Ainsi, les enfants sont soumis eux aussi au rythme des 35 heures semaine. Leurs emplois du temps scolaires est chargé. L’école prend une place prépondérante dans leur vie. D’autant plus prépondérante qu’elle est construite sur l’idée de la performance.

Un enfant en difficultés scolaires risque d’être confronté aux réactions négatives des parents et des enseignants (commentaires, punitions…). Mais il ou elle peut aussi être soumise aux moqueries de ses camarades. Des situations très stressantes et difficiles à gérer.

Sans soutien et encouragement, un enfant en difficultés scolaires construira petit à petit une mauvaise image de lui, une mauvaise estime de lui-même pouvant le conduire plus tard au décrochage scolaire.

Décrochage scolaire

L’hypnose eriksonienne pour aider son enfant

Pour cette édition 2019, l’AFEV organise avec une trentaine d’organisations partenaires un colloque sur le thème de : l’accompagnement.

Dans le cadre extra-scolaire, l’accompagnement de l’enfant ou adolescent peut être réalisé sous forme de relation d’aide, dont fait partie l’hypnose ericksonienne.

L’hypnose ericksonienne permet d’accompagner plusieurs types de problématiques contribuant toutes à la lutte contre l’échec scolaire : avoir confiance en soi, avoir une bonne estime de soi, être zen pendant les interrogations ou les examens, garder la motivation, participer en classe…

L’hypnose eriksonienne est une méthode respectueuse de l’enfant. Ce dernier est considéré comme unique. L’enfant est celui ou celle qui possède les ressources et les solutions fondamentales pour ne pas, ne plus être en échec scolaire.

Hypnose et réussite scolaire

Les techniques proposées aux enfants diffèrent de celles destinées aux adultes. Par exemples les jeux, les dessins, le mouvement, les métaphores, les contes. Bref l’hypnose ericksonienne se base sur l’imaginaire dont les enfants sont rois. Cet aspect ludique est important car les enfants ont souvent plus de difficultés à verbaliser ce qu’ils ressentent et ont du mal à se concentrer. Chez l’enfant, l’hypnose eriksonienne peut donc être non seulement calme mais aussi dynamique, parfois remuante !

Comment se passe un accompagnement en hypnose

Une séance dure entre 30 minutes et 45 minutes. Il faut en général compter quelques séances espacées de quelques semaines pour obtenir un résultat satisfaisant.

Lors de la première rencontre, les parents sont présents avec l’enfant sur la totalité de la séance. Cela permet de comprendre où se situe le problème, d’identifier les différents points de vue. L’objectif de l’accompagnement est défini et demande l’adhésion de l’enfant. Durant ce temps d’échanges, les parents peuvent ainsi notamment exprimer leurs propres inquiétudes face aux difficultés de leur enfant. Ils prennent conscience aussi que leurs inquiétudes contribuent à amplifier les difficultés de leur enfant. Elles génèrent chez lui ou elle la peur de ne pas répondre à leur attente.

Lors des séances suivantes, les parents sont présents en début de séance pour témoigner des éventuels changements survenus depuis le précédent rendez-vous et en clôture de séance. Cela permet notamment de les aider à pondérer les demandes et attentes qu’ils font à leur enfant en fonction de son propre processus de développement et de sa personnalité.

A la fin d’une séance, des exercices pourront être transmis aux parents. Ces exercices permettent à l’enfant de poursuivre son chemin dans la découverte de ses ressources personnelles et dans leur apprentissage. Ces exercices « maison » sont aussi des moments de partage parents-enfant. L’enfant se sent accompagné, compris, soutenu.

Le nombre de séances est adapté à la problématique et aux progrès réalisés par l’enfant.

En conclusion

A l’issue du parcours d’accompagnement en hypnose et selon sa problématique, l’enfant aura :

  • retrouvé la confiance en lui,
  • restauré l’estime d’elle-même,
  • retrouvé la motivation et l’envie d’apprendre, le désir de participer en classe

L’enfant se rendra en classe le cœur léger. Il trouvera sa place dans son école et dans sa classe.

La joie d’apprendre est autant indispensable à l’intelligence que la respiration au coureur – Maria Montessori

Hypnose et joie d'apprendre

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs * sont obligatoires.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.