Kilos en trop : le syndrome du confinement (Haute Garonne)

Kilos en trop : le syndrome du confinement (Haute Garonne)

Kilos en trop : le syndrome du confinement (Haute Garonne)

Les kilos en trop… Les médias pendant cette période de confinement nous abreuvent de publications sur nos éventuels kilos pris à cause du confinement. Nous avons pu voir d’indigestes boutades grossophobes sur les réseaux sociaux, du style moi avant / moi après. Nous recevons aussi régulièrement des injonctions alimentaires dites healthy, avec leur lot de contradictions. Dans tous les cas, de nombreux articles écrits et reportages télé porte sur le même sujet suivant : comment éviter de perdre du poids pendant le confinement ? Or, il est normal de prendre du poids pendant ce temps de confinement car notre activité physique est de fait plus faible.

 

Conséquences d’une médiatisation excessive sur nos éventuels kilos en trop

 

Je vois deux conséquences principales.

La première est que cette sur-médiatisation va avoir un impact sur notre peur de prendre du poids pendant le confinement. Elle va accroître cette peur dans le cas où nous l’avions déjà en nous. Et elle peut aussi générer une peur pour les personnes qui ne l’avaient pas jusqu’à présent.

La deuxième conséquence est que nous pouvons ressentir un sentiment de culpabilité par rapport aux injonctions alimentaires.

 

Les fausses bonnes solutions

 

J’ai peur de prendre du poids et/ou je culpabilise de manger mon carré de chocolat tous les soirs ?

Le risque est de mettre en place des comportements en réaction à cette sur-médiatisation des kilos du confinement.

Voici, de mon point de vue de praticienne bien-être, les trois principaux risques :

  • Démarrer un régime non encadré. Or, certains régimes sont extrêmement dangereux pour notre santé.
  • Compenser la peur de grossir par de la nourriture en quantité excessive. Ce qui va engendrer la peur de grossir. Et ainsi de suite, un véritable cercle vicieux qui peut conduire à de très graves troubles alimentaires comme le vomissement provoqué.
  • Et/ou compenser par de la pratique excessive de sport sans encadrement d’un ou d’une coach sportive. Les réseaux sociaux nous donnent accès à de très nombreuses vidéos de sport. Cependant, une pratique non maîtrisée devant son écran peut engendrer des séquelles physiques (entorses, douleurs…).

 

Que révèle cette peur de grossir pendant le confinement ?

 

La véritable problème est que le confinement et la peur de grossir qui est associé est le révélateur d’un trouble alimentaire antérieur.

Ce trouble alimentaire antérieur est spécifique à chaque personne. Il est fonction de son histoire, de sa culture, de son hérédité…  Il y a les personnes qui se restreignaient et qui se restreignent encore plus. Celles qui grignotent toute la journée ; et là, confiné-e chez soi, il s’agit d’une journée de 24 heures… D’autres personnes, qui avaient déjà des compulsions alimentaires, en feront encore plus.

Comment se sortir de sa peur alors ?

 

Se faire accompagner

 

Se faire accompagner à mon avis la meilleure solution, celle qui est la plus saine à la fois pour sa santé physique et aussi émotionnelle.

 

L’hypnose pour maigrir ou s’accepter tel, telle qu’on est

 

Comment l’hypnose poids fonctionne ?

Dès la prise de rendez-vous, je vous questionnerai sur ce qui motive votre appel.

Lors de  première séance, je vous expliquerai mon rôle, les limites et les champs d’application de mon intervention. Puis je vous demanderai de m’expliquer votre problématique alimentation/poids. Si j’estime que celle-ci relève du champ médical, je vous rappellerai la nécessité absolue d’être suivi par son médecin et éventuellement des spécialistes.

La première séance dure une heure et demi et elle est essentiellement centrée sur un travail d’écoute de votre histoire autour de votre alimentation, de vos kilos.

Ce questionnement n’est en rien inquisiteur, il est bienveillant et empathique. Il permet par la suite de déterminer ensemble un objectif réaliste et de vous proposer un protocole d’accompagnement pour la résolution de votre problématique, l’atteinte de votre objectif. Il est bien sûr soumis à la confidentialité et au secret professionnel.

Lors de cette première séance, je vérifierai aussi votre réceptivité à l’hypnose. En cas de non adhésion totale, un parcours basé sur les techniques de sophro relaxation pourra vous être proposé.

Il est rare qu’une seule séance suffise. Les séances suivantes commencent systématiquement par un temps d’échanges et d’écoute pour comprendre où vous en êtes dans votre cheminement.

L’accompagnement prend fin lorsque votre problématique concernant vos kilos est résolue, les ressources personnelles activées, votre objectif poids atteint.

 

 

Est-ce que l’hypnose poids c’est efficace ?

 

L’hypnose n’est pas de la magie. Mais elle réveille le magicien ou la magicienne qui est en vous.

Retrouvez le témoignage de Delphine, 40 ans ainsi que l’analyse de sa réussite.

 

L’hypnose encore plus efficace si…

 

L’hypnose est encore plus efficace quand la personne est aussi guidée sur son alimentation et ses activités physiques.

Rééquilibrer son alimentation

L’idéal est de se faire conseiller et accompagner pour identifier ses mauvaises habitudes alimentaires et apprendre les bonnes. Plusieurs professions peuvent vous guider dans votre recherche de perte de poids :

Les diététiciens et diététiciennes sont des professionnels de santé experts en nutrition et alimentation. Depuis 2007, le métier est réglementé.

Les médecins en micro nutrition recherchent à satisfaire vos besoins en micronutriments par une alimentation diversifiée. Ils et elles vous proposeront si nécessaire une complémentation personnalisée.

Les naturopathes sont des professionnels non conventionnés qui utilisent exclusivement des méthodes dites naturelles. Ils et elles vous aident à renforcer les défenses de votre organisme notamment grâce à des conseils en alimentation (diététique, jeûne…).

Reprendre une activité physique

Reprendre une activité physique nécessite quelques précautions en passant un certain nombre d’examens médicaux. Par exemples un bilan sanguin, un test d’effort…  Ces examens médicaux vous permettront de vérifier avec votre médecin traitant que vous n’avez pas de contre-indications à la pratique d’un sport.

 

Que faire en attendant la fin du confinement

 

En attendant la fin du confinement, je vous propose un exercice de réflexion autour de vos kilos.

Quel serait votre poids idéal ?

Pour vous aider à formuler un super objectif, sachez qu’il doit être formulé positivement, réaliste et avec une date limite.

Cela vous parait encore compliqué ? Je vous invite à découvrir ma ressource zen « Se fixer un super objectif».

 

Que faire après le confinement

 

Il n’est pas toujours aisé de changer son rapport à son alimentation, à son corps… Le changement nous oblige à sortir de notre zone de confort, à lâcher prise, à prendre des risques…

Cela nécessite parfois d’être aidé, guidée, accompagné-e.

En tant que praticienne en hypnose eriksonienne et sophrorelaxation, mon rôle est de vous aider à trouver vos ressources en vous et à les activer pour passer à l’action.

Vous habitez les communes de Toulouse Métropole, Les Hauts Tolosans ou Les Bastides de Lomagne ? Je vous invite à m’appeler pour vous renseigner et prendre rendez-vous au 06.61.96.00.46.

Dans les autres communes, je vous invite également à m’appeler. En fonction de votre problématique, nous pourrons mettre en place un accompagnement à distance ou je vous recommanderai un ou une collègue.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs * sont obligatoires.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.