Apprendre à utiliser l’outil de mesure sa douleur

Apprendre à utiliser l’outil de mesure sa douleur

Je partage ici avec vous l’outil de mesure de la douleur. Je l’utilise lorsque j’accompagne des personnes en séance de nursing touch* et/ou d’hypnose analgésique. Il s’agit d’une échelle quantitative simple d’utilisation. Grâce à elle, vous pourrez d’évaluer l’intensité de votre douleur à l’instant « t ». Et également en suivre l’évolution.

Douleur, quelques définitions simples pour commencer

Dans un premier temps, voici la définition de l’OMS :

« La douleur une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable en réponse à une atteinte tissulaire réelle ou potentielle ou décrite en ces termes ».

Il existe deux types de douleur :

  1. La douleur est aiguë. Elle est d’une intensité variable. Vous connaissez la cause de votre douleur. Vous pouvez l’identifier. La douleur aigüe se résorbe dès que la cause de la douleur disparaît
  2. Ou alors chronique. Vous ressentez une douleur persistante. Elle résiste à vos traitements usuels pendant plus de 3 à 6 mois. C’est pourquoi vous bénéficiez d’une prise en charge médicale particulière.  La douleur chronique peut être difficile à traiter. Peut-être même connaissez-vous des récidives. .

Et trois mécanismes physiopathologiques :

  1. L’excès de nociception. Vous avez des lésions externes ou internes provoquant une stimulation excessive du récepteur sensoriel. La localisation de votre douleur est précise.
  2. La douleur neurogène est générée par le nerf. Vous ressentez comme des décharges électriques, des élancements, des sensations de brûlures, de picotements.
  3. La douleur psychogène est générée par une souffrance psychologique.  sans étiologie organique retrouvée.

Votre rapport à la douleur  est personnel. Vous l’exprimez, vivez et ressentez différemment : son intensité, sa tonalité, sa localisation, votre propre expérience  (adaptation, anticipation, mémorisation), votre environnement…

Je mesure ma douleur

  1. Identifiez le symptôme qui vous semble être le plus douloureux pour vous. Mesurez l’intensité de votre douleur : de 0 (aucune douleur) jusqu’à 10 (il n’y a pas plus douloureux que cette douleur là).
  2. Puis identifiez un deuxième symptôme et mesurez de la même manière l’intensité de votre douleur.
  3. Pour finir, identifiez l’activité personnelle ou professionnelle qui est la plus impactée par l’arthrose. Puis mesurez le niveau d’impact : de 0 (aucun impact) jusqu’à 10 (incapacité totale à faire cette activité).

Je vous propose de faire cette auto évaluation à un rythme régulier. Lorsque le niveau augmente fortement et/ou lorsque votre seuil de tolérance – propre à chacun – est atteint, je vous invite à contacter votre médecin traitant.

Cet outil de mesure de la douleur  permet de mesurer où vous en êtes par rapport à la douleur. Il n’a pas d’autre vocation. Aussi, j’attire fortement votre attention : ne modifiez pas votre prescription médicamenteuse sans l’accord de votre médecin.

Téléchargez l’outil de mesure de la douleur : Infographie mesure douleur

Florence Bras

Maître praticienne en hypnose ericksonienne.
Mes formations dans la prise en charge de la douleur : hypnose analgésique et nursing touch.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs * sont obligatoires.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.