Fatigue Cérébrale, La Chasser Naturellement À L’aide De La Relaxation

Publié le 12/02/2024 – Temps de lecture : 7 min

Votre cerveau tourne au ralenti ?
Ou, au contraire, vous n’arrivez pas à le débrancher ?
Vous ressentez une fatigue intellectuelle ?
Vous vous sentez stressé ?
Votre charge mentale est élevée, voire à son maximum ?
Vous ressentez sans doute un état de fatigue cérébrale.
Tout comme près d’un Français sur deux  selon l’entreprise de sondage Ipsos.

Vous souhaitez chasser votre fatigue cérébrale ?
Dans ce cas, découvrez dans cet article comment la relaxation peut vous aider à vous prendre en main.
Au sommaire :

  1. Fatigue cérébrale, quels sont les signaux ?
  2. Ce dont votre cerveau a besoin
  3. Chassez la fatigue cérébrale grâce à la relaxation
  4. Foire aux questions

Fatigue cérébrale,
quels sont les signaux ?

Tout d’abord, les signaux sont multiples.
Et surtout chaque personne réagit différemment.
Votre enjeu est donc de savoir repérer les vôtres.
La fatigue cérébrale peut se détecter en présence d’un ou plusieurs de ces signaux :

  • Difficulté à se concentrer
  • Manque d’attention
  • Impression d’être confus
  • Somnolence
  • Trous de mémoire
  • Maux de tête
  • Douleurs dans le haut du dos, plus particulièrement aux cervicales
  • Sensibilité au bruit et/ou à la lumière

Bien évidemment, seul votre médecin peut porter un diagnostic. Éventuellement, il vous donnera un traitement approprié.

Ce dont votre cerveau a besoin

Pour commencer, vous pouvez prendre soin de votre cerveau.
Il s’agit avant tout de respecter ses besoins.
Voici mes recommandations :

A. Dormir d’un sommeil de qualité

Le sommeil est absolument essentiel à notre cerveau.
Tout d’abord, le cerveau traite l’information.
Ensuite, il mémorise les nouveaux apprentissages.
Le sommeil contribue également à « l’oubli » des mémoires indésirables.
C’est pourquoi le sommeil est un processus vital pour votre cerveau.
L’Organisation mondiale de la santé recommande aux adultes de dormir entre 7h et 9h par nuit.

B. S’octroyer du repos mental

Octroyez-vous un repos mental de 5 à 10 min toutes les heures !
Grâce à cela, vous retrouvez de l’énergie, de la créativité.
Vous pouvez mieux vous concentrer.
Pour faire un repos mental, rien de plus simple !
Le temps d’une pause boisson ou d’une méditation.
Et pourquoi pas un temps de ‘rien’.
Être juste là et laisser le temps s’écouler.
Personnellement, la pause la plus efficace consiste à câliner mon chat. Je bénéficie ainsi du superpouvoir de ses ronrons.
A vous de trouver la pause qui vous correspond le mieux.

C. Avoir une alimentation équilibrée

En effet, notre cerveau a besoin d’énergie.
Il consomme à lui tout seul 20% de vos apports caloriques.
Notre cerveau est composé de 75% d’eau.
En conséquence, vous devez également vous hydrater correctement.
Alors dans ce cas, quelle alimentation choisir ?
Je vous recommande de vous rapprocher d’un professionnel spécialisé dans la nutrition.

D. Pratiquer une activité physique

L’activité physique apporte plusieurs bienfaits.
En premier lieu, elle vous permet de prendre soin de votre corps en l’entretenant.
Ensuite, elle permet de vider la tête de tous vos tracas.
En effet, la fatigue physique a le pouvoir d’effacer la fatigue cérébrale.

E. Planifier ses activités

De toute évidence, il s’agit d’éviter le surmenage.
D’éviter également l’impression de vous disperser ou de courir après le temps.
C’est pourquoi, je partage avec vous mon astuce organisationnelle.
Je planifie mes grands blocs d’activité chaque mois.
Cette planification comprend les activités personnelles, domestiques et professionnelles.
Elle me permet également d’insérer des plages de temps pour mes activités ressources.

Chasser la fatigue cérébrale
grâce à la relaxation

Ensuite, vous pouvez pratiquer la relaxation.
En effet, elle vous permet de chasser naturellement la fatigue mentale.

Les bienfaits de la relaxation

Examinons en premier les bienfaits de la relaxation.
Elle ralentit le rythme cardiaque.
La relaxation favorise une respiration plus fluide et aussi plus profonde.
Et elle apporte une décontraction musculaire.
En fin de compte, grâce à la relaxation, tout votre corps se détend.
Votre détente corporelle contribue à diminuer le cortisol, l’hormone du stress.

A l’opposé, elle augmente les hormones du bien-être comme l’endorphine et la sérotonine.
L’endorphine soulage les douleurs physiques.
Elle contribue à réduire le stress.
Bref, elle crée une sensation de bien-être général.
La sérotonine quant à elle régule plusieurs fonctions.
Notamment celles du sommeil et de la mémoire.
Elle joue également un rôle pivot dans les sentiments de satisfaction.
Elle contribue à l’optimisme au sentiment de bonheur.

Pendant la relaxation, vos ondes cérébrales ralentissent.
Grâce à cela, votre esprit s’éclaircit, s’apaise.
Votre cerveau se repose et se régénère.
C’est pourquoi, les bienfaits de la relaxation perdurent au-delà de la séance.
En effet, vous vous sentez à nouveau plein d’énergie, clairvoyant.

En conclusion, plus vous pratiquez la relaxation, plus la régénération cérébrale sera efficace.

Les risques d’une fatigue cérébrale installée

Une fatigue cérébrale persistante peut tout d’abord engendrer un épuisement permanent.
Le sommeil ne peut plus alors le réparer.
Un manque d’énergie général peut également apparaître.
De surcroit, vous pouvez subir un burn out.

Vous êtes concerné par une fatigue cérébrale persistante ?
Vous avez des préoccupations concernant votre santé ?
Avant tout je vous recommande de consulter votre médecin traitant ou un professionnel de la santé. 

Expérimentez la relaxation en 5 min chrono

Dans le but de vous faire vivre concrètement les bienfaits de la relaxation, je vous propose cet exercice.
Il s’agit de la Technique des 20 respirations :
Tout d’abord, installez-vous dans une position confortable, assise ou allongée.
Vos yeux sont fermés.
Afin de ne pas être dérangé pendant les minutes qui vont suivre, pensez à prévenir votre entourage.
Puis, prenez le temps de vous observer. Comment vous sentez vous ? A quel régime tourne votre cerveau ?
Ensuite, vous pouvez commencer l’exercice des 20 respirations :

Faites 4 respirations normales suivie d’ 1 grande respiration profonde.
Recommencez 4 fois ce cycle de 4 respirations normales puis 1 respiration profonde.
Observez-vous à nouveau en vue d’identifier les changements.
Que ressentez-vous à présent ?
Que se passe-t-il au niveau de votre cerveau ?
En fin de compte, prenez le temps de ressentir tout le bien-être que cela procure.

Pour bénéficier d’une séance

Vous ressentez le besoin de vous relaxer mais vous avez besoin d’aide ?
Je vous invite à découvrir la relaxation dans une séance de découverte.
Vous pouvez me contacter pour en savoir plus.
Ou prendre de suite rendez-vous.

Foire aux questions

Comment se déroule une séance ?

La première séance dure 1 h 30. Ensuite, les séances durent en moyenne 1 h 00. Pour commencer, je vous questionnerai sur votre problématique. Je connaîtrai  ainsi votre besoin et votre niveau d’expérience. Puis, je vous proposerai des exercices de relaxation adaptés. Au fur et à mesure des séances, je vous remettrai un mémo. Ainsi, vous pourrez refaire ces exercices dans votre vie quotidienne en toute autonomie.

Combien de séances je dois prévoir ?

Tout d’abord, le nombre de séances va dépendre de votre problématique. Comptez entre 1 à 5 séances. Dans tous les cas, l’accompagnement est convenu ensemble : nombre de séances, durée, rythme. Cependant, entre chaque séance, il vous appartiendra de vous exercer régulièrement.

Je ne sais pas lâcher prise, est-ce que je peux faire de la relaxation ?

L’apprentissage de la relaxation permet la découverte et l’expérimentation de la détente. Vous avancez à votre rythme sur le chemin du lâcher prise. Au fil des séances, vous constatez du changement en vous. Vous écoutez plus facilement vos émotions. Vous acceptez mieux de ne pas pouvoir tout contrôler… La relaxation est donc, contrairement à ce que vous pensiez, faite pour vous.